Développer une entreprise grâce au microcrédit professionnel

Développer une entreprise grâce au microcrédit professionnel

Créer une entreprise avec l’aide du microcrédit constitue une solution intéressante qui s’offre aux entrepreneurs qui ne peuvent pas accéder aux prêts bancaires classiques. Plusieurs personnes ont choisi cette alternative pour démarrer une activité professionnelle qui ne requiert pas une somme trop importante. Cette prestation peut être idéale pour développer par exemple des affaires, financer un projet spécifique ou pour acquérir un bien pour son entreprise. Explications.

Ce qu’on entend par microcrédit professionnel

Un microcrédit professionnel représente un outil de développement social et économique. Il permet aux personnes disposant d’un faible revenu d’avoir la possibilité de réaliser leur projet grâce au prêt que le système bancaire classique ne leur accorde pas. Pour plus d’informations à ce sujet, il est recommandé de voir ce site. Ce microcrédit professionnel permet aux repreneurs et créateurs d’entreprise de bénéficier d’un prêt de faible montant pour développer leur projet.

Contrairement au microcrédit personnel, qui consiste à accéder à l’achat des biens de consommation, ce type de prêt est surtout attribué dans un objectif précis de développer ou de créer une activité professionnelle. Comme son nom l’indique, le microcrédit professionnel ne s’obtient pas auprès d’un établissement bancaire classique, mais auprès d’un organisme de microcrédit. Ce dernier s’engage de prêter aux entrepreneurs quelques milliers d’euros pour qu’ils puissent lancer ou relancer leurs activités professionnelles. Il est à noter que le microcrédit est surtout recommandé à la concrétisation d’un projet peu risqué et qui ne nécessite pas des fonds importants.

Qui peut contracter un microcrédit professionnel ?

Ce type de prêt s’adresse principalement aux créateurs d’entreprise et entrepreneurs qui n’ont pas le moyen de bénéficier d’un crédit auprès d’une banque classique. Afin de développer leur projet, ils peuvent ainsi compter sur ce dispositif, peu importe leur statut (SASU, SARL, etc.) ou le secteur dans lequel ils évoluent. Parmi ces professionnels, on peut retrouver des personnes morales ou physiques à faibles revenus, mais qui ont des capacités de remboursement suffisantes.

Qui plus est, le microcrédit professionnel pour indépendant se dédie non seulement aux interdits bancaires, mais aussi aux chômeurs et allocataires de minima sociaux qui ont envie d’entreprendre. Cette prestation leur permet ainsi de sortir d’une situation financière délicate et de leur procurer une possibilité de présenter et d’innover leurs compétences même s’ils ne possèdent pas d’apports financiers ou sont confrontés à un problème d’argent.

Les principaux organismes de microcrédit professionnel

Divers organismes prêteurs sont spécialisés dans le microcrédit professionnel, mais les plus connus et les plus fiables sont :

  • L ’Association pour le Droit à l’Initiative Economique (ADIE) ;
  • Crea-Sol, une plateforme locale proposant ce dispositif ;
  • France Active ;
  • Bpifrance.

En ce qui concerne les conditions d’obtention de ce microcrédit professionnel, il est impératif que l’intéressé ait reçu plusieurs refus de prêt auprès des banques classiques. En général, son besoin de financement n’excède pas 10 000 €. Aussi, pour bénéficier de cette offre, il est de mise de trouver une personne qui peut se porter caution à hauteur de 50 % de la somme accordée. Il faut également que le montant obtenu doive faire l’objet d’améliorer la trésorerie ou à louer un local. Sinon, le crédit peut être utilisé pour acquérir du stock, un véhicule ou du matériel.